Qu'est-ce qu'une analyse approfondie ?

Une analyse approfondie n'est autre qu'une cure psychanalytique. Elaborée par Freud à la charnière des XIXe et XXe siècles, la psychanalyse est à la fois une théorie sur l'organisation du psychisme humain dans sa globalité et une méthode thérapeutique de ses troubles. Elle se réfère essentiellement à l'inconscient, précisément aux conflits refoulés de tout temps, non résolus, qui continuent à empoisonner la vie personnelle et relationnelle de l'analysant, à marquer ses choix et ses décisions.

La psychanalyse tient compte donc de toute l'histoire de la personne en souffrance, de son passé comme de son fonctionnement actuel. Elle explore les différentes étapes de maturation psycho-sexuelle depuis la petite enfance, où certains conflits fantasmatiques ou réels, non résolus, sont restés refoulés, enkystés et continuent à se manifester par des ruminations mentales épuisantes, par une répétition infinie de schémas destructeurs, bien que médicalement inexplicables.

Comment fonctionne une psychanalyse ?

Ecouter, comprendre, ressentir, transmettre, faire le deuil sont les mots-clés pour réussir une psychanalyse dans un cadre bien établi. Ces mots-clés s'appellent dans le jargon psychanalytique : projection, transfert, contre-transfert, prise de conscience, éjection des imagos (des constructions fantasmatiques parentales aliénantes), nouvelles introjections.

Certes, il ne s'agit pas d'une technique théorique stricte, sans âme, mais d'une rencontre spécifique, de deux personnes et de deux inconscients branchés l'un sur l'autre.

D'un côté, celui du psychanalyste qui accepte de se charger des blessures psycho-affectives de l'analysant, identifiant sa souffrance, dénichant ses vieilles blessures, lui communiquant délicatement des interprétations positives.

De l'autre, celui de la personne en souffrance qui est exprimé par une réminiscence de l'infantile, un passé non intégré, inapproprié, toujours actif, traduit par des symptômes physiques, psychiques,  psychosomatiques, des projections, des plaintes, des angoisses, des résistances, des lapsus, des rêves, bref, un état conflictuel répétitif.

Quels sont les bénéfices d'une psychanalyse ?

La cure psychanalytique reste un pari à relever pour l'analysant désireux d'une libération de ce qui l'accable. Elle est douloureuse, longue, coûteuse, nécessitant une période de dépendance, de renoncement, de deuil, avant tout rétablissement possible. Elle permet la régression de la personne, la reviviscence émotionnelle des évènements archaïques traumatisants, à travers sa relation transférentielle avec le psychanalyste. Car, il faut que le mécanisme « imagoïque » soit démasqué et détruit, ce mécanisme qui forme « un faux Moi » insatisfaisant, inhibiteur d'énergie. Cette élaboration intérieure contribue « de surcroît » à débarrasser l'analysant des symptômes qui l'avaient amené sur le divan.

Je vous propose ce voyage dans les profondeurs,
cet espace d'écoute, d'échange et d'élaboration.
Si vous êtes concerné, n'hésitez pas à prendre un rendez-vous

Roger DAOU : psychanalyste, psychothérapeute, conseiller conjugal
Annemasse, Bonne, Genève, Savoie, Haute-Savoie, Suisse
Mentions légales
MOTS
POUR GUÉRIR DES
MAUX