La vie en couple sa solidité, sa fragilité, ses crises, sa réconciliation !

Aucun couple, quelle que soit sa solidité, n'est à l'abri de questionnements, de repositionnements, de crises, car la vie conjugale n'est pas statique mais dynamique.

Elle est traversée par différentes phases : fusion, passion, dépendance, désillusion, réalité. Elle est marquée par des types d'attachements et de combinaisons relationnelles diverses à l'image des personnalités, des caractéristiques, des manques des deux conjoints. Elle fait toujours corps avec l'histoire, les idéaux, les blessures, les fantasmes, les aspirations des conjoints, orientant la ressemblance et la différence des deux vers un avenir incertain, toujours à remodeler et à construire.

Les ressentis et les attitudes qui menacent le couple.

La vie en couple n'est pas à l'abri de problèmes. Les multiples sentiments désagréables et les attitudes dévalorisantes qui peuvent l'envahir, déstabiliser son épanouissement, menacer son équilibre et détruire son unité en sont l'expression : accrochages, violence, tension continue, méfiance, irrespect, frustration, emprise, sadisme, soumission, critique, jugement, cristallisation, sexualité, déception, froideur, absence, alcoolisme, discorde autour de l'éducation. Ces ressentis et attitudes sont parfois paradoxaux voire pervers, conjuguant dans un cercle infernal tendresse, sadisme, repentance, victimisation, violence.

Dans une situation de crise, le couple demande souvent l'aide d'un tiers professionnel, espérant trouver une issue à la crise, plausible, constructive et respectueuse des deux.

La psychothérapie-psychanalytique de couple est-elle envisageable ?

Il n'existe pas de thérapie miraculeuse pour un couple en souffrance. La psychothérapie-psychanalitique que je propose est envisageable suite à une démarche libre des deux conjoints, concrétisée par une demande d'aide et par un désir de discernement, de réconciliation, amenant à un aménagement et à une reconstruction relationnelle ou à une séparation pacifique possible, en vue d'arrêter la souffrance, de cesser l'autodestruction réciproque.

Quelles sont les exigences d'une psychothérapie de couple ?

- La présence des deux conjoints aux séances prévues

- L'engagement des deux tout au long de la thérapie (assiduité)

- La prise en compte des nouveautés apportées par le processus thérapeutique

Quel est le rôle du thérapeute ?

Le thérapeute n'est ni un juge du couple, ni l'allié d'un conjoint, mais un tiers neutre :

- Il respecte la demande du couple

- Il tire le positif du négatif par une qualité d'écoute, d'échange et d'interprétation

- Il dégage les raisons profondes de la discorde et du conflit

- Il incite à la réflexion sur soi, sur l'autre, sur le lien entre les deux

- Il contribue à l'ajustement de l'espace relationnel : ni trop de proximité, ni trop de distance

- Il ouvre le couple à l'écoute, à la communication, au partage, à un langage nouveau, bref à se redéfinir, à se redécouvrir.

Remarque : une thérapie de couple peut aboutir, en parallèle, à une autre thérapie individuelle, complémentaire.

Si votre couple traverse une épreuve difficile, critique... 
N'hésitez pas à prendre un rendez-vous.

Roger DAOU : psychanalyste, psychothérapeute, conseiller conjugal
Annemasse, Bonne, Genève, Savoie, Haute-Savoie, Suisse
Mentions légales
MOTS
POUR GUÉRIR DES
MAUX